AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
audrey kingyo
je suis une patate
avatar

Messages : 453
Date d'inscription : 16/08/2009

Ma fiche.
Job~: Photographe à mes heures perdues - présidente du club de peinture&dessin
Club: Peinture&Dessin

MessageSujet: #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »   Sam 14 Nov - 18:47

Le cliquetis régulier de la pluie te bercerait presque, tandis que tes pas te mènent au hasard dans cette petite ville qu'est le Bourg Palette. Depuis que tu as gagné ce corps humain qui est désormais le tien, tu voyages à travers le monde ; finie cette époque bénie où tu pionçais dans l'atmosphère et shootait dans des météorites. Tu n'en veux pas à Arceus pour autant ; t'as découvert les fabuleuses créations humaine appelées Bière et Coca-Cola, alors on va dire que t'es disposé à tout lui pardonner.

Tu erres plus que tu n'avances réellement, dévorant avidement les environs du regard. T'aimes voyager, depuis que tu as reçu cette enveloppe charnelle ; tu as quitté ta douce région Hoenn qui t'es si chère, et qui garde néanmoins une place privilégiée dans ton cœur, pour découvrir le reste du monde. Puis de temps en temps tu casses la gueule à des rochers, à défaut de refaire le portrait à des météorites. Tu n'as jamais pu t'empêcher de sauver la veuve et l'orphelin depuis que tu as ce corps ; c'est plus fort que toi. Ce que t'en as sauvé, des gens... ! Ça occupe.

Il y a ces gens, Chronos, qui représentent presque un mystère pour toi. Un mystère, mais surtout, une sérieuse menace pour l'équilibre de ce monde ; et autant le dire, cela te déplaît à un point assez considérable. Et donc, entre deux découvertes de cet univers incroyablement riche (et que tu ne te lasses pas de visiter, et ce même trente ans après ton premier voyage), tu observes leurs faits et gestes, inquiet mais ne voulant néanmoins pas t'emmêler.

C'est tout à tes pensées et à tes inquiétudes que tu la vis. Tes pas cessèrent immédiatement, ton regard, captivé par cette forme dansante gracieusement sous cette pluie que l'on aurait pu qualifier de glacée. Elle semblait être une poupée, une danseuse de boîte à musique qui tournait voluptueusement, tout en tranquillité et en subtilité, tout dans une grâce inouïe qui te fit ouvrir la bouche comme un con.

Arceus tout puissant, qu'elle était belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niji-music.forumactif.org
Zephyy

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 19

Ma fiche.
Job~: collègienne
Club: Chorale

MessageSujet: Re: #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »   Sam 14 Nov - 19:18

La pluie l'a surprise, Wendy ne s'y attendant pas. Pourtant, les nuages qui avaient plus ou moins couverts le ciel pendant le début de la journée auraient dû lui mettre la puce à l'oreille. Mais elle n'y a pas accordé plus d'importance, préférant concentrer son attention sur la mission qu'elle s'était donnée quelques années plus tôt : soigner les hybrides qui en ont besoin, puisqu'elle en possède le pouvoir. Concentrée qu'elle avait été à soigner et guérir, elle n'avait pas prêté attention au ciel qui s'obscurcissait peu à peu. Et au début de l'après-midi, elle avait quitté la ville pour aller se perdre un instant dans les bois.

Pour oublier les blessures et les maladies qu'elle prenait sur elle-même, l'énergie et la force qu'elle donnait. Elle connaissait ses limites, depuis le temps, et s'arrêtait toujours lorsqu'il le fallait. Mais l'accumulation étant ce qu'elle est, tout cela lui pesait parfois. Alors oublier. Et s'oublier elle-même par la même occasion, elle et ses propres blessures qui tardent à se refermer et contre lesquelles elle est impuissante.

Ses pas s'étaient peu à peu fais plus fébriles, plus rapides, elle ne courrait pas encore mais cela n'aurait tardé. Une vieille chanson lui était revenue en tête, une ancienne prière chantée sur son île à l'époque où elle était encore un pokémon à part entière, et non cet étrange mélange. Prise d'une impulsion elle s'était mise à danser, tout doucement d'abord, puis elle s'était laissé aller. C'était une vieille danse rituelle, celle qui accompagnait le chant qui résonnait dans ses souvenirs, elle ne la connaissait pas parfaitement, elle fautait et était maladroite. Mais c'était ce dont elle avait besoin.

La pluie l'a surprise, la prenant de court dans sa danse, mais elle continue. Elle en a connue des pluies, ce n'est pas celle-là qui la fera cesser. Elle tourne, virevolte dans sa robe trempée qui lui colle à la peau, bouge ses bras dans des mouvements lents, un peu désordonné peut-être, et emprunt de quelque chose de mystique. Ses yeux sont tour à tout rivés au sol ou fermés pour de court instant. Et c'est en les ouvrant qu'elle se rend compte qu'elle a un spectateur à demi caché dans les fourrés. Et comme si la musique venait de s'arrêter brusquement, Wendy s'immobilise, puis recule d'un pas, surprise à nouveau. Elle ne s'attendait nullement à être prise en flagrant délie, et ses joues prennent une délicate couleur rose, alors qu'elle essaye de trouver un moyen d'échapper à cette situation quelque peu embarrassante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
audrey kingyo
je suis une patate
avatar

Messages : 453
Date d'inscription : 16/08/2009

Ma fiche.
Job~: Photographe à mes heures perdues - présidente du club de peinture&dessin
Club: Peinture&Dessin

MessageSujet: Re: #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »   Sam 14 Nov - 20:44

Elle te remarque, et cesse tout mouvement ; et toi, tu te sens encore plus con, avec la bouche grande ouverte et de grands yeux. Ouais, tu dois sans doute avoir l'air d'un mec louche, et tu dois un peu l'inquiéter. Et ça, tu le veux surtout pas.

Tu agites les mains devant toi, alors que tu ne peux t'empêcher de la dévorer du regard toute entière, ses joues roses ajoutant presque un côté attendrissant en plus à son faciès si doux. Tu essaies de signifier que tu n'es pas un dangereux pervers, mais tu continues de la contempler avidement. On sent la crédibilité moisie.

« Je, euh... désolé ! Je voulais pas t'effrayer, promis ! »

Non, tu étais juste émerveillé, absorbé par cette vue, par cette scène d'une poésie et d'une beauté qui t'a juste médusé. Tu voulais pas qu'elle ait peur, tu voulais la regarder danser encore, oublier que tu respirais et même que tu avais une consistance. Sauf qu'elle t'a vu. Et maintenant, tu te sens profondément débile et ballot, devant cette beauté gracile qui te fixe, embarrassée. Elle devrait pas. Elle ne devrait pas être aussi gênée d'être si belle, elle ne devrait pas se cacher entre deux brindilles, dissimuler un tel soleil, une telle création d'Arceus. Ce que tu te sens stupide face à cette perfection !

« Je, tu euh... »

Et ballot, vraiment.

« ...Je m'appelle Idriss, et toi ? »

Il fallait bien commencer quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niji-music.forumactif.org
Zephyy

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 19

Ma fiche.
Job~: collègienne
Club: Chorale

MessageSujet: Re: #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »   Sam 14 Nov - 21:47

Wendy regarde l'inconnu les yeux légèrement écarquillés et les joues légèrement roses sans trop savoir quoi faire. Ce qui la retient encore de ne pas encore partir ou de se défendre en cas d'attaque est le regard tout aussi surpris qui lui est adressé. Apparemment, elle n'est pas là seule à avoir été surprise. Son regard s'attarde un instant sur le jeune homme qui doit avoir dans vingtaine, beau, sans aucun doute, et qui la fixe la bouche ouverte. Ce dernier fait lui arrache un petit sourire amusé et fait diminuer la tension qui s'est installé en elle. Ça, et les mains qu'il se met à agiter devant lui, comme pour ne pas lui faire peur.

Pourtant, quelque chose lui fait froncer les sourcils. Quelque chose comme une sensation à la fois familière et étrangère, un peu semblable à celle qu'elle ressent en présence d'un autre hybride, mais qui aussi ressemble plus à celle de Darkrai. Mais elle n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Pas encore.

« Je, euh... désolé ! Je voulais pas t'effrayer, promis ! »

Le sourire de la légendaire se fait indulgent en l'entendant. Il lui semble vraiment plus perdu et maladroit qu'elle et ça la rassure un peu plus, même si l'aura autour de lui la chiffonne toujours un peu. Qu'est-ce que cela signifie déjà ? Elle l'a sur le bout de la langue, mais impossible de mettre un mot sur ça. Et plus elle cherche, moins elle trouve.

« Je, tu euh... Je m'appelle Idriss, et toi ? »

Cette fois-ci, c'est un rire qui lui échappe alors qu'elle se rapproche légèrement de lui qui est toujours à moitié derrière un buisson.

« Je m'appelle Wendy. Sors donc de là, ça ne doit pas être très confortable. »

Et alors qu'il se rapproche à son tour et que la présence de son aura se fait plus forte, cela lui reviens brusquement.

« Excuse-moi mais...lequel es-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
audrey kingyo
je suis une patate
avatar

Messages : 453
Date d'inscription : 16/08/2009

Ma fiche.
Job~: Photographe à mes heures perdues - présidente du club de peinture&dessin
Club: Peinture&Dessin

MessageSujet: Re: #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »   Sam 14 Nov - 23:02

T'as l'air d'un imbécile fini. Tu ne songes pas vraiment à l'aura qu'elle dégage, d'ailleurs, t'y fais même pas attention ; en même temps, tu oublierais presque de respirer, alors des considérations telles que son aura te passent bien au dessus de la tête. Elle semble se détendre devant ton comportement et tes répliques ballotes, stupides et qui te donnent un peu envie de pleurer de par leur débilité. Tu es ridicule.

Elle a même un petit sourire, et ton cœur fait « BOUM ». Et tu te dis à quel point tu t'es rapproché de la condition humaine depuis que Arceus vous a donné une enveloppe charnelle. Ce n'est pas la première fois, loin de là, que tu ressens de l'attirance pour une femme ; mais en cet instant, tu es carrément fébrile, tu ne vois et n'entends plus qu'elle. Depuis que vous êtes humains, tu as pu constater que tu t'étais suffisamment rapproché de la condition humaine pour ressentir les mêmes émotions qu'eux ; l'attirance physique, la haine, l'amour... et en cet instant plus que jamais, tu te sens humain.

T'es pas certain que ce soit une bonne chose, mais dans un premier temps, tu n'en as que faire. Tu la vois se rapprocher et paniques légèrement ; Arceus tout puissant, que t'es stupide. Voilà que tu paniques devant une faible jeune fille.

« Je m'appelle Wendy. Sors donc de là, ça ne doit pas être très confortable. »

Tu baisses les yeux et remarques que tu es planqué derrière des buissons.

« Oh, euh... »

Tu te sens ballot et maladroit, sors de ta planque que tu ne désirais pas en être une. Puis tu prends ton courage à deux mains, te rappelle que bordel, t'es un homme, et approches de sa douce lumière, attiré comme le serait un insecte. Magnifique image, Rayquaza. Et dire que t'es un dieu...

« Excuse-moi mais...lequel es-tu ? »

Tu clignes des yeux, l'air de ne pas comprendre. Ce qui est le cas. Lequel es-tu... quoi donc ? Tu la fixes, cette fois un peu moins bouleversé par sa grande beauté, et essayes de réfléchir – exercice qui se révèle tout de même relativement complexe présentement.

« Lequel... quoi donc ? »

Tu es à peu près certain que cette question est profondément inattendue et stupide, fronces légèrement les sourcils. Alors tu l'inspectes, un peu moins comme l'objet d'un désir incontrôlé et un peu plus comme un individu lambda qui pourrait s'avérer être une menace. Une menace, un si doux visage, un si beau regard... vraiment, les femmes étaient les faiblesses des hommes.

Il essayait de voir pourquoi elle pourrait poser une telle question, et remarqua enfin qu'elle semblait dégager une énergie étrange, aussi bien familière qu'inconnue. Pour sûr que s'il l'avait croisée avant, il s'en serait souvenu.

« Légendaire ? Rayquaza. Et toi... ? »

Il était à présent certain qu'elle était comme lui. Alors, il y avait une réflexion à se faire : soit il pourrait l'avoir, et il serait heureux pour le reste de l'éternité, soit tout le contraire, et il en souffrirait sans doute le restant de ses jours. On joue?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niji-music.forumactif.org
Zephyy

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 19

Ma fiche.
Job~: collègienne
Club: Chorale

MessageSujet: Re: #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »   Dim 15 Nov - 0:15

Elle est intriguée, et à raison après tout. Elle n'a croisée que peu de légendaire dans sa vie, et étrangement ou non, un peu plus en étant une hybride qu'un pokémon à part entière. Il y avait Darkrai bien sûr, ainsi que Dialka et Palkia, quelque fois. Elle avait même eut l'occasion de voir Giratina une fois, mais de loin hélas. Puis une fois humaine, elle en avait croisé quelques autres qui n'étaient pas de sa région natale, et bien souvent ils avaient échangés de simples mots avant que chacun ne reprenne son chemin comme si de rien n'était. Quelque part, Cresselia le déplore. Elle est curieuse, et aurait aimé pouvoir connaître un peu plus ses congénères.

Et elle est curieuse de la personne en face d'elle. Curieuse de savoir qui il est, quelle est son histoire, la raison qui l'a poussé à venir ici. Elle est curieuse de lui. Wendy regarde l'objet de sa curiosité se rapproche d'elle avec des gestes légèrement malhabiles qui la font doucement sourire. Pourtant, elle se met à douter quelque peu de la quasi certitude que lui confère l'aura de l'homme lorsque celui-ci s'étonne.

« Lequel... quoi donc ? »

Wendy fronce les sourcils, tout sourire disparu. Se serait-elle trompée ? Pourtant, son aura est semblable à celle des autres légendaires qu'elle a put croiser. Elle ne peut pas avoir faux, si ?

« Légendaire ? Rayquaza. Et toi... ? »
« Rayquaza... »

Elle fait rouler le nom sur sa langue, en appréciant la sonorité tout en le gravant dans sa mémoire. Ce nom ne lui dit que très peu de chose en vérité et elle n'en sait pas beaucoup plus sur la personne présente devant elle.

« Je suis Cresselia, représentante de la Lune et des Rêves. Tu es un légendaire de cette région ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
audrey kingyo
je suis une patate
avatar

Messages : 453
Date d'inscription : 16/08/2009

Ma fiche.
Job~: Photographe à mes heures perdues - présidente du club de peinture&dessin
Club: Peinture&Dessin

MessageSujet: Re: #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »   Dim 15 Nov - 12:16

« Rayquaza... »

Tu l'observes, incapable de détourner le regard de sa silhouette, de son regard. Une lumière de curiosité ou d'interrogation semble briller dans sa rétine, et tu ne sais si tu t'en réjouis ou non. Si elle est curieuse, elle devrait te parler. Donc tu pourrais avoir une chance. Déjà d'avantage que si elle prenait ses jambes à son cou, nous dirons...

« Je suis Cresselia, représentante de la Lune et des Rêves. Tu es un légendaire de cette région ? »

Cresselia. Cette aura, ce doux visage, c'est donc là Cresselia. Cela te dit vaguement quelque chose. Tu ne t'es jamais intéressé outre mesures aux autres légendaires, d'avantage fixés sur leur potentielle dangerosité, toi qui t'es toujours senti investi d'une mission de protection. À tel point que tu t'es acharné sur ce pauvre Deoxys pendant des années, mais là n'est pas la question. Cresselia, te semble-t-il, ne représentait pas le moindre danger ; et son apparence ne t'aide pas à t'en méfier. Disons qu'elle est femme, de celles qui vous bouleversent un homme à jamais et savent si bien en faire ce qu'elle désirent. Tu ne t'y opposerais certainement pas, d'ailleurs.

« Je suis de Hoenn. Je voyage. Et toi, de quelle région es-tu ? »

Tu es horriblement curieux, tu veux en savoir plus sur cette princesse qui te fait déjà rêver. Tu veux être plus proche, aussi, mais chaque chose en son temps, n'est-ce pas ?

« On croise rarement d'autres légendaires. Ravi de vous rencontrer, représentante de la Lune et des Rêves. Toi aussi, tu voyages ? »

Il était rare que tu te montres si... pompeux ? Il faut dire aussi que tu fais des efforts considérables afin de ne pas avoir l'air d'un sombre imbécile. Ce dont tu avais l'air, il n'y a même pas cinq minutes. On va effacer ce souvenir de notre mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niji-music.forumactif.org
Zephyy

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 19

Ma fiche.
Job~: collègienne
Club: Chorale

MessageSujet: Re: #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »   Dim 15 Nov - 15:11

Elle veut savoir bien sûr. Sa curiosité naturelle refait surface, sa soif d'en connaître plus sur les autres également, vestige de ce passé où elle vivait complètement seule sur une île. Seul quelques humains venaient y mettre le pied, parfois, rarement. Ils avaient été une compagnie inattendue et fugace qui, en tant que pokémon ne l'avait pas dérange plus que cela, mais qui en tant qu'humaine lui avait manqué. Wendy l'avait apprit à ses dépens, l'Homme n'est pas une créature qui  peut vivre seule.

Elle s'est retrouvée avide de compagnie, avide de la présence d'autres personnes autour et avec elle. Elle avait quitté son île, sa maison depuis toujours, et sa solitude pour embrasser le reste du monde et la compagnie de n'importe qui qu'elle pourrait apprécier. Depuis cette soif s'était apaisée, mais en subsistait parfois cette curiosité, et l'envie de connaître un peu plus l'autre, pour rester un peu plus longtemps, pour pouvoir le revoir. Et quelle meilleure compagnie pour elle qu'un légendaire ? Un être immuable, tout comme elle, qu'elle pourrait retourner voir sans qu'il n'ait changé, peu importe le temps qui passe ?

« Je suis de Hoenn. Je voyage. Et toi, de quelle région es-tu ? »

Hoenn. Une bien belle région qu'elle n'a pourtant visitée que peu. Une région où la mer tient une place importante, si elle se souvient bien. Elle s'était bien plus rendu sur les petites îles que sur la partie continentale à vraie dire, et la ville d'Atalanopolis l'avait tout simplement fascinée.

« Je viens de Sinnoh. »
« On croise rarement d'autres légendaires. Ravi de vous rencontrer, représentante de la Lune et des Rêves. Toi aussi, tu voyages ? »

Elle sourit et hoche la tête. Oui, c'est tout à fait ça. Elle voyage, elle visite, elle soigne, elle s'émerveille, elle s'attache, et parfois elle souffre. Mais la vie est ainsi et elle a apprit à faire face quand bien même tout ce qu'elle veuille parfois est de s'effondrer et pleurer. Les blessures se referment toujours, heureusement. Le temps nécessaire est simplement plus long ou plus court d'une blessure à une autre.

« Je me sentais seule sur mon île, j'ai voulu...aller voir un peu ailleurs. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
audrey kingyo
je suis une patate
avatar

Messages : 453
Date d'inscription : 16/08/2009

Ma fiche.
Job~: Photographe à mes heures perdues - présidente du club de peinture&dessin
Club: Peinture&Dessin

MessageSujet: Re: #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »   Dim 13 Déc - 14:15

Elle t'indique venir de Sinnoh, et immédiatement, tu cherches à te souvenir de cette région que tu as sans doute parcouru, au moins au peu, au cours des trente dernières années. Il te semble te souvenir de cette ville à la grande statut, paisible et agréable, ancienne, qu'est Vestigion. T'y avais passé un agréable petit séjour de quelques jours, histoire de faire un break, une pause, après quelques aventures un peu trop mouvementées. Quoique t'aimais l'action, donc cela ne te dérangeait pas ; juste qu'une pause n'avait pas été de trop. Il avait presque préférée, cependant, cette petite ville ancienne et authentique, à Féli-cité. Même si c'était une ville intéressante et toujours en mouvement, ce qui n'était pas non plus pour lui déplaire, évidemment.

Elle te sourit et penche la tête, approuvant ensuite qu'elle aussi voyage. Tu lui rends son sourire, te sentant toujours aussi inexorablement attiré par cette silhouette gracile et ce regard doux. Elle est menue et plus petite que toi – largement – mais semble dissimuler une grande force, un caractère bon et un quelque chose qui sait si bien rendre fou d'amour le pauvre homme qui poserait les yeux sur elle. Autant le dire, tu es déjà complètement ensorcelé par cette demoiselle au regard serein.

« Je me sentais seule sur mon île, j'ai voulu...aller voir un peu ailleurs. »

Tu souris de nouveau, mais cette fois, ton regard se fait plus lointain. Solitude. Aller voir ailleurs. Tu arrivais à comprendre ce sentiment ; bien que tu ne fusses jamais réellement seul, pendant bien longtemps, lorsque tu t'étais vu offrir cette nouvelle enveloppe, la donne avait changée. Tu n'étais pas un solitaire, loin de là, et apprécie tout particulièrement la compagnie. Paradoxalement, tu avais ressenti le désir de retrouver les deux abrutis qui se tapaient jadis sur la gueule ; puis tu t'étais dit qu'ils étaient bien planqués à bouder, et que tu tomberais bien sur eux au bout d'un moment – pas comme si vous aviez le temps devant vous – alors cela ne servait à rien de les chercher.

Puis, au cours de ce périple qui est le tien, tu as pu découvrir tant de choses, t'émerveiller aussi, et ressentir plus que jamais cette nécessité de venir en aide aux autres, de les protéger. Ton rôle s'est ancré en toi, et même maintenant, il est bien là.

« Oh je vois… Pour ma part, je visite un peu. Puis je crois que notre rôle reste ancré en nous ; du coup je peux pas m'empêcher de courir au secours de la veuve et d'orphelin... au fond c'est ce que je dois chercher dans mon périple : continuer de protéger, continuer mon job d'antan. »

Sans doute... tu te dis qu'un petit travail d'introspection serait intéressant – même si t'as pas le temps ni la motivation, en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niji-music.forumactif.org
Zephyy

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 19

Ma fiche.
Job~: collègienne
Club: Chorale

MessageSujet: Re: #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »   Dim 20 Déc - 20:48

Elle avait quitté son île par inquiétude, mais elle aurait finit par la quitter à cause de la solitude, autrement. Vouloir aller voir ailleurs ? Oui, après la mort de Morgan, quelques années plus tard. Elle ne s’est plus arrêtée depuis. Et elle n’est pas certaine de s’arrêter un jour. Wendy sourit doucement au jeune homme qui est sortit de sa cachette involontaire. Elle ne se méfie plus trop, pratiquement certaine qu’il ne lui fera pas de mal. Il est à la fois trop avenant et maladroit pour ça.

« Oh je vois… Pour ma part, je visite un peu. Puis je crois que notre rôle reste ancré en nous ; du coup je peux pas m'empêcher de courir au secours de la veuve et d'orphelin... au fond c'est ce que je dois chercher dans mon périple : continuer de protéger, continuer mon job d'antan. »

Il rit, et Wendy ne peut pas s’empêcher de se joindre à lui. Oui, il a raison, il reste une part de leur ancien rôle en eux. Elle-même ne peut pas s’empêcher de donner ses plumes aux personnes souffrant des cauchemars de Darkrai, quand bien même cela la blesse. Mais elle ne sait pas se mesurer, elle laisse son corps être mutilé tant que cela peu aider les autres. Elle se sacrifie, tout le temps. Et un jour, ces actions auront sa peau.

« Oui. Je vois tout à fait ce que tu veux dire. »

Un silence s’installe entre eux. Un court instant. Et maintenant ? Est-ce qu’ils vont se séparer ? Elle n’en n’a pas vraiment envie. Sa présence est plaisante, il est amusant. Et elle est tellement curieuse. Elle veut en savoir plus sur lui, apprendre à faire sa connaissance. Discuter, simplement. Avoir de la compagnie pour un moment.

« Puisque l’on voyage tout les deux, que dirais-tu que l’on fasse un bout du chemin ensemble ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: #1 « et elle était là, dansante sous la pluie »   

Revenir en haut Aller en bas
 
#1 « et elle était là, dansante sous la pluie »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite.
» Elle était si jolie - Alain Barrière
» Elle était si jolie - Alain Barrière
» la grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite.
» Quand on était jeunes et beaux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WENDRISS-
Sauter vers: